À la rencontre de Salinger

MON_ANNEE_jaqu_jaq140x205

Mon année Salinger est un récit autobiographique de Joanna Smith Rakoff dans le New York des années 1990. Fraîchement diplômée en lettres, Joanna se retrouve propulsée dans une agence  littéraire mythique et hors du temps. L’histoire est quelque peu aménagée mais l’auteur rappelle cette phrase d’Abigail Thomas à propos du récit autobiographique « la vérité, racontée aussi bien que possible ».

L’Agence dans laquelle l’auteur est embauchée a un atout de taille. En effet, parmi ses clients se trouvent un certain « Jerry « qui n’est autre que le fameux J.D. Salinger, auteur, entre autres de L‘attrape-cœurs. Ironie du sort, Joanna se voit confier le courrier de fan de Salinger alors qu’elle même, n’a jamais lu une seule de ses œuvres. Elle, qui a une maîtrise de lettres, dira qu’elle est passé à côté de cette lecture. Joanna finira par lire les livres de Salinger et succombera à son tour à cet auteur mythique.

Nous avons adoré l’ambiance feutrée de ce livre, à une époque où toutes les rédactions et toutes les agences commencent à se moderniser, mais dans cette fameuse Agence tout progrès est proscrit. Les ordinateurs sont considérés comme étant une perte de temps, une simple lubie passagère. Armés de dictaphones  et d’antiques machines à écrire, les employés de cette agence évoluent dans un monde que l’on sent sur le point de disparaître, ce qui rend le livre d’autant plus émouvant.

Le titre choisi pour ce livre « mon année Salinger » est évidemment destiné à piquer la curiosité des inconditionnels de l’auteur. Rappelons que Salinger a vécu reclus, ne concédait aucune interview et nous connaissons trop peu de choses sur lui. Cependant , ce livre n’est pas un livre sur Salinger, l’histoire est centrée sur la vie de Joanna, d’ailleurs une part non négligeable du récit concerne sa vie personnelle auprès de son petit ami de l’époque.

Le livre rappelle par bien des aspects Le Diable s’habille en Prada, mais les deux styles d’écritures sont incomparables. Mon année Salinger est un livre sur l’entrée dans le monde adulte, tendre et en aucun cas revanchard ou  caricatural. C’est également un livre sur la rencontre d’une lectrice et d’une œuvre. Finalement, que l’on aime ou non l’œuvre de Salinger, ce livre reste une excellente lecture.

« Salinger n’était pas mièvre. Son œuvre n’était pas nostalgique. Il ne s’agissait pas de contes de fées racontant les histoires de petits génies arpentant les rues du New York d’antan. Salinger ne ressemblait pas du tout à ce que j’avais imaginé. Pas du tout.
Salinger était brutal. Brutal, drôle, précis. Je l’aimais. Tout, j’aimais tout »

Publicités

8 commentaires sur “À la rencontre de Salinger

  1. C’est vrai que le titre est plutôt racoleur, mais après tout il décrit bien le synopsis, il a le mérite d’être clair. J’avais lu Oona & Salinger, alors même que je n’aime pas les romans de Frédéric Beigbeder, justement parce que ça traitait de près ou de loin à Salinger.

    Aimé par 1 personne

    1. Si le titre ne contenait pas le nom de Salinger, on ne l’aurait jamais lu je pense. On tenait juste à préciser que ce n’est en aucun cas une biographie sur Salinger. Oona et Salinger me tente beaucoup même si j’ai un peu de mal avec Beigbeder

      Aimé par 1 personne

  2. Ton article me donne envie de lire ce livre! J’avais lu L’atttrape-coeurs quand j’étais au Lycée et j’avais beaucoup aimé… il serait peut-être temps de le relire… =)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s