L’étrange bibliothèque // Haruki Murakami

Onirique,  voilà le mot qui revient toujours quand quelqu’un essaye de décrire l’écriture de Haruki Murakami, ce que nous avons interprété pendant très longtemps comme snob ou à mourir d’ennui! Non, merci! Sans compter qu’avec des dizaines de romans, de nouvelles et d’essais c’est l’un des auteurs les plus prolifiques et on ne savait pas par quel bout l’attaquer!

Mais voilà qu’arrive cette petite nouvelle ou livre graphique, L’étrange bibliothèque! Elle a tout pour séduire, une soixantaine de pages, des illustrations soignées, l’idéal pour faire connaissance avec Haruki Murakami!

Tout commence par une scène banale, un jeune garçon se rend à sa librairie  afin de rendre des livres empruntés. Il ressens immédiatement quelque chose d’inhabituel «La librairie était beaucoup plus silencieuse qu’à l’ordinaire» Alors qu’il veut emprunter un nouveau livre, la bibliothécaire lui indique une porte au sous-sol; la porte 107.

Dans ce mystérieux sous sol il se retrouve aux mains d’un drôle de trio, un vieillard cruel, un Homme-mouton et une jeune fille muette. Le fantastique surgit au milieu d’une scène banale et c’est d’autant plus déroutant que la fracture entre le rationnel et l’irrationnel se situe dans une bibliothèque. La bibliothèque est ce lieu de savoir, le lieu qui renferme la vérité et où notre jeune héro vient se renseigner sur des sujets aussi tangibles que  Comment construire un sous-marin ou le système de collecte d’impôts dans l’Empire Ottoman.

On ressort de cette lecture enchantées mais avec l’impression de ne pas avoir tout saisi! L’envie tout de même de découvrir d’autres œuvres de Murakami! Au final, une lecture étonnante, une atmosphère anxiogène que l’illustratrice Kat Menschik a su retranscrire avec perfection.

«Je frappai à la porte, un toc-toc parfaitement ordinaire, pourtant résonnèrent alors partout alentour des échos sinistres, comme si j’avais cogné à la porte de l’Enfer à l’aide d’une batte de base-ball. Je me retournai, pris d’une forte envie de m’en aller et de rentrer chez moi. Mais je ne m’enfuis pas. J’étais discipliné. Quand on a frappé à une porte, on doit attendre qu’on vous réponde»

Publicités

9 commentaires sur “L’étrange bibliothèque // Haruki Murakami

  1. Je pense aussi que ce genre de petites nouvelles graphiques peut être une bonne porte d’entrée pour Murakami 🙂 Personnellement J’ai commencé par 1Q84 et j’ai été tout de suite embarquée, mais c’est un sacré pavé alors ça passe ou ça casse, j’imagine 😉 Si vous avez envie d’en lire d’autres, j’ai adoré « Kafka sur le Rivage » et « L’incolore Tsukuru » !

    J'aime

    1. Bonjour! Merci pour vos conseils.
      J’ai déjà acheté 1Q84 et je commencerai par celui là. Je lirai sûrement « Kafka sur le rivage ». Je ne sais pas s’il y a un lien avec l’auteur mais l’univers de Murakami m’évoque celui de Kaflka et je suis intriguée par le titre.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu récemment cette nouvelle qui m’a beaucoup plu aussi : entre rêve et cauchemar, il évoque le pouvoir de la littérature de manière très poétique. J’avais aussi adoré son roman « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil » que je te recommande.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s